De Budardalur à Pingeyri

Jeudi 28 juin 2012 :

On longe la côte par une piste qui est fréquentée essentiellement par les moutons. On reprend la route jusqu’à Bjarkalundur où nous faisons une pause pour manger vers midi.

Tiens ! Ils servent le fameux requin : J’ai vu un reportage où ils expliquent que c’est un plat traditionnel, le requin est coupé en morceaux et sa chair est suspendue dehors pendant 3 ou 4 mois pour que son urine s’évacue de sa graisse étant donné qu’il n’a pas de rein…Ça fait envie n’est-ce pas !! Bon vu qu’on est curieux on commande un plat de nourriture traditionnelle chacun, tiens ça arrive dans une grande assiette avec plein de petites portions. Le requin est dans une petite cuillère, il y en a 3 morceaux dans l’assiette de Stéphane et 4 dans la mienne !

La fameuse assiette :

Avant toute chose je tiens à préciser que point de vue bouffe je ne suis pas difficile, la tête de veau, les pieds de cochon etc… ça me fait pas peur et à Stéphane non plus.

Déjà à l’odeur ça sent super fort l’ammoniac, on se croirait dans des WC public…bon je mange un premier morceau…ben merde ça a le gout de son odeur mais en pire et la « viande » est caoutchouteuse… Courage ! J’en mange un deuxième que j’avale tout rond, Stéphane fait la tête mais il mange quand même ses 3 morceaux, il a fini le veinard ! Moi après avoir difficilement avalé le troisième je suis sur le point de rendre ces trois morceaux sur la table alors le quatrième non merci !

Hé ben quand j’ai vu le reportage je me suis dit que ça devait pas être si terrible…C’est pire que ça ! J’ai failli en chialer ! Le reste n’est pas terrible non plus mais c’est mangeable. Je comprends mieux pourquoi les jeunes sont tous aux hamburgers! Plus tard on posera la question aux Islandais pour savoir s’ils en mangent : Les jeunes répondront non, les anciens oui mais pas souvent (mais on en verra aucun en manger), en fait j’ai l’impression que tout le monde trouve ça dégueu mais personne ne l’avoue.

Pour faire passer tout ça je prends un croque-monsieur :

P1010422

Stéphane qui est joueur prend des œufs d’une drôle de couleur de je ne sais pas quelle bête…C’est particulier mais mangeable !

P1010423

Après ces émotions on reprend les bécanes et la piste 60, les paysages sont sublimes. Nous allons par la piste jusqu’à Pingeyri, on prend pas mal de photos, il y a beaucoup de fleurs et les couleurs sont magnifique, on aurait eu tort de ne pas faire ces Fjords :

DSCN5912DSCN5920DSCN5926DSCN5932P1010433P1010435P1010450P1010471P1010473

A Pingeyri on trouve un guesthouse qui est plus proche de l’hôtel pour le confort mais avec des tarifs de guesthouse! Ça nous change de la veille !

P1010507

les soirées amènent de belles couleurs :

P1010521

Nous avons fait 318 km, le matin était un peu couvert mais beau temps par la suite avec des températures comprises entre 15° le matin et 20° l’après-midi.

Le tracé :

La vidéo :


09 Budardalur à Pingeyri par fenouil38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.