Kazakhstan VIII

Vendredi 12 août 2016 :

Ce matin changement de décor! Il fait bon, déjà 20°C, on vire les doublures et remettons les gants d’été. On passe devant Novossibirsk plage :

GOPR4839

On se trouve à nouveau dans la région de l’Altaï, il n’y a pas de montagne mais une multitude de lacs (si ce n’est plus) :

GOPR4840

On croise quelques églises orthodoxes, et quelques policiers mais ils nous laissent tranquille, on n’a pas été contrôlé une fois (bisous à nos amis belges 😉 ):

GOPR4841

On arrive à 16H00 à la petite douane de Kulunda, il y a juste une voiture devant nous. Fouille succincte des bagages, les douaniers sont plus intéressés par notre voyage que par nos bagages, Stéphane sort la carte pour leur expliquer notre périple. Ils nous prennent un peu pour des fous! 16H15 on se présente coté kazakhe, la paperasse dure un peu plus longtemps mais ils ne prennent pas la peine de fouiller les bagages. En attendant Stéphane, un douanier me demande s’il peut planquer du chite sous la selle de ma moto pour tester son chien. Il vaut mieux ne rien refuser à un douanier aussi sympathique soit-il (tout en respectant son intégrité physique). Le chien renifle et tourne autour de la moto, il se jette sur la selle et j’ai cru qu’il allait la bouffer! Le douanier l’arrête juste avant. A 16H50 on repart. Hors espace Schengen c’est le passage de douane le plus rapide que l’on ait fait ! D’autant plus que l’on repasse un fuseau horaire, il est 15H50! On se retape donc une bonne tranche de plaine kazakhe :

GOPR4842

C’est sympa ces journées de 25 heures mais ça fatigue! On s’arrête donc dans un hôtel à Ekibastouz. A l’entrée du village on voit au loin une énorme mine de charbon à ciel ouvert (la plus importante au monde d’après Wikipédia, on n’ira pas mesurer).

DSC06088

On a 2 superbes chambres :

DSC06090 DSC06091

On mange sur place, ils font la fête au resto et la musique et super forte, on se demande comment ils tiennent le coup! heureusement ils nous isolent dans une petite salle où l’on peut manger au calme.

Le mot de Stéphane : “Circulation en Russie : Les limitations sont 60 en ville, 90 sur les nationales, 100 sur autoroutes, ils roulent juste un peu plus vite. Hormis leurs doubles voies qui se rabattent sur la gauche au sommet de montées sans visibilité de face signalées une fois sur deux, ça surprend la première fois. Ils roulent pas tant mal. Et quand la nationale est assez large ils se serrent à droite pour rajouter une troisième voie de dépassement imaginaire a double sens . Ça fait peur comme ça mais il y a de la visibilité et ils roulent avec les feux allumés la journée.”

Le tracé :

6 réflexions sur « Kazakhstan VIII »

  1. Rigolo le truc du douanier avec son chien…..mais rétrospectivement, froid dans le dos…et si !!! Bon ne nous noyons pas dans les si.
    L’hôtel est vraiment sympa, il faut bien ça pour vous reposer dans d’excellentes conditions, et repartir bien reposés. Belle lumière pour la photo, tu nous régales et en plus les mots de Steph pour amuser l’auditoire, c’est que du bonheur!
    Bonne route et à bientôt

  2. Nous aussi, émettons un semblant de risque avec ces simulations de recherche d’herbe, vous serez bien avisé de bien nettoyer les parties de moto qui ont pu être contaminées, : car si le chien a pu les détecter sur le moment ,un autre chien renifleur est capable d’en faire autant . Si il y avait à se justifier : parole contre parole , malheureusement vous ne feriez pas grand poids :A méditer . Cela n’engage que nous , mais hélas vous êtes bien loin des pays bisounours .Toujours du mouton pour vous sustenter ? Il semblerait que le contact avec les populations locales se soit réduit comme peau de chagrin ,pourtant c’était tellement sympa ces rencontres avec les autochtones . Attendons la suite . Bonne continuation et gros gros bisous a vous deux .

  3. Le mot de Stéphane devient les mots de Stéphane puis le roman de Stéphane. Bientôt la bible de Stéphane. Quand il n’embrasse pas le sol, son esprit nous embrase.
    Vous venez de passer la partie la moins enthousiasmante de votre voyage, aussi bien pour les paysages que pour la convivialité des populations locales.

  4. Belles chambres, belles photos et bon reportage. 😉
    Petite peur avec son test pour le chite???!!!! J’espère qu’il y avait des témoins lors qu’il a mis cette herbe sous la selle? Il ne faudrait pas que tu fasses un séjour plus long que prévu. Bisous et bonne route.

  5. Je sens que vous êtes revenus a la civilisation.Du goudron, un bel hôtel, une plage…Je pense que ça fait plaisir de temps en temps .
    Bonne route les gars et merci a Stéphane pour ses “mots du jour”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.