Retour à la vie civilisée!

Mardi 12 mai 2015 :

Nos hôtes n’ont pas besoin de chambre ni de clim :

P1080239

Le matin (comme la veille d’ailleurs) Hassan (Céèfe) qui tient l’auberge nous dit que c’est compliqué d’y aller avec nos grosses vaches chargées comme des mulets, et nous propose le transport des bagages dans “li quate quate” mais nous déclinons son offre. Il nous prend pour des touristes alors que cette nuit passée dans le désert nous a transformé en berbère des bacs à sable, bizarrement il n’a pas l’air de s’en rendre compte.

On se tape donc cette piste de 70 km sans trop d’encombre, la piste est principalement en tôle ondulée, ce qui nous plombe un peu la moyenne mais on a l’impression de rouler à toute berzingue comparé à la veille! Le moral est bon!

Par contre impossible de retrouver mes gants, j’ai dû les perdre dans la bataille la veille.

On en chie encore un peu pour passer 2 dunes qui se sont transportées sur la route, ces coquines (sur le coup je les ai plutôt traitées de grosses sa–pes).

Évitement de dune :

P1080246

Au bout des 70 km on retrouve bien la route!! C’est la première fois que je suis aussi content de retrouver le bitume!

La route promise :

P1080248

On fait le plein et on file, on traverse de grandes plaines et vallées arides, le thermomètre grimpe jusqu’à 43°C au bout de 300 km à Foum Zguid je ne fais pas le plein d’essence, on pense trouver un hôtel, et une station un peu plus loin.

Ce sera le cas mais le un peu plus loin est beaucoup trop loin : je tombe en panne d’essence au bout de 400 km à 40 km de Tata, qui a la station d’essence la plus proche.

Heureusement prévoyant comme je suis j’ai un tuyau souple sous la selle qui me permet de délester Stéphane de 2 l d’essence qui nous permettront de rallier sans encombre la station de Tata, et il y a un petit hôtel avec piscine juste à coté, pour 487 dirhams (50 euros) par personne en demi-pension. Sur le coup ça fait un peu chère pour le pays, pensé-je.

L’hôtel :

P1080251

Le soir c’est salade de légumes et Tajine au bœuf, avec pastèque en dessert.

On décide de se la couler douce, je réserve un hôtel club à Agadir pour 2 nuits : Fram Les dunes d’or.

Wifi à l’accueil, j’en profite pour mettre à jour le blogounet mais je n’arrive pas à tout finir, le chargement des photos étant très long.

Le tracé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.