Grèce VI

Jeudi 07 avril 2016 :

Avant de partir pour le Péloponnèse je fais un tour par la presqu’île de Lefkada, à l’extrémité je tombe sur une superbe plage, il n’y a pas un chat :

DSC01404DSC01408

Tous les campings sont encore fermés, il y a beaucoup de travaux dans les installations pour préparer la saison. Je fais une pause resto, une sorte de gratin de pâte, une salade et un fromage blanc aux herbes, ça cale :

DSC01412

Je traverse ensuite un village presque entièrement détruit (voir vidéo). Dans l’après-midi le vent se lève, le ciel se voile et il fait un peu lourd (environ 27°C au maxi), je m’attends à prendre un orage sur le coin de la trogne mais il n’en sera rien, sans camping je me rabat sur un hôtel juste avant Patras au pied du pont, il y a aussi des ferrys qui font la traversée :

DSC01418

Ma piaule que j’ai là encore vite transformée en chantier :

DSC01415

La petite vidéo :


2016-04-07 Grèce par fenouil38

Le tracé :

8 réflexions sur « Grèce VI »

  1. Superbe plage mais bon début avril et en semaine avec une eau à “pas trop chaud”, ce n’est pas une grosse surprise . T’as mis un pied dans l’eau pour voir ?
    Pour les villages abandonnés, cela n’a pas l’air d’être le résultat d’un tremblement de terre …
    Sinon merci pour ce beau reportage. Au fait, quelle est le pneu arrière monté hier ?

    1. En effet, je comprends que tout soit fermé, à part un camping car je n’ai pas vu de touriste, j’ai touché l’eau mais de la main, elle n’avait pas l’air si froide mais je ne saurai pas te dire la température.
      Le pneu monté la veille est un Bridgestone Battle Wing.

  2. Belle étape, comme d’habitude!
    En 1972, pas de pont au niveau de Patras. Seul le pont au dessus du canal de Corinthe existait pour entrer dans le Péloponèse (et les bateaux).

    Bises, Miche.

  3. Y sont où les trois mecs de Bons-en-Chablais? Y pourraient laisser un petit mot sur ton blog après t’avoir fait prendre un retard monstrueux lors de la première étape.
    Idem pour les gendarmes de M…..s qui t’ont fait souffler dans le ballon avant la deuxième étape.

    Bises à eux tout de même pour s’être intéressé à ton périple, Miche.

  4. Ce si joli petit village en pierres qui est en train de tomber en ruines est-il une exception ou plutôt une constante dans les territoires que tu traverses? En 1964 Jean Ferrat relatait déjà très bien ce phénomène de désertification du monde rural – “La Montagne” – les paroles sont magnifiques et pleines de sens.
    “Ils quittent un à un le pays
    Pour s’en aller gagner leur vie
    Loin de la terre où ils sont nés, etc…
    Pourtant que la montagne est belle.”

    1. Non c’est le seul village que j’ai vu qui tombe en ruine comme ça, par contre il y en a énormément qui sont estampillé comme étant village martyre de la seconde guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.