Des virons plein les mirettes!

Mercredi 02 décembre 2015 :

Ce matin on prend la direction Chiang Mai, on a une petite quarantaine de kilomètres pour se mettre en jambe et par la suite on aura que des virages dans tous les sens, avec une route qui incite à l’arsouille, et des usagés autochtones qui incitent à la prudence :

GOPR2862

On se rapproche de la frontière Birmane, les checkpoints se font de plus en plus nombreux, mais avec nos têtes de farang on ne les intéresse pas plus que ça et le passage se fait avec de grands sourires de part et d’autre et salut militaire :

GOPR0449

Pendant pas loin de 1 km on va longer un espèce de camp où il y a des milliers de maisons comme celles ci dessous, il y a des barbelés et des militaires qui ont l’air de surveiller cette affaire. On s’arrête prendre une photo et une dizaine de gamins accourent pour nous saluer, ils sont à peine passé sous les barbelés qu’un gars en scooter vient les chasser pour qu’ils retournent dans l’enceinte… Bizarre :

DSC00528

On longe maintenant la rivière Moei qui fait office de frontière avec la Birmanie :

DSC00542

Au milieu de nul part ils pondent de sacrés trucs :

DSC00546

Et soudain le bitume disparaît et on fera une bonne trentaine de km de piste :

GOPR2850

On commence à sentir la fatigue donc un fois à Hot on décide de prendre un logement et d’aller demain à Chiang Mai, il devrait nous rester une centaine de km :

DSC00556

Le tracé :

6 réflexions sur « Des virons plein les mirettes! »

  1. Superbe ce coin!
    Il faudra que tu penses à metre les references de ton appareil photos car c’est du tout bon ! Je ne peux pas croire que seul le photographe soit responsable de ces clichés.

  2. Vous êtes tout de même montés à près de 1200 m. Chapeau!
    ——————————————
    Entre 3,5 et 4 millions de migrants étrangers vivent en Thaïlande.
    10 camps de réfugiés sont installés sur le territoire thaïlandais.
    127 000 personnes vivent actuellement dans des camps le long de la frontière birmane.
    Eux aussi ont des problèmes de migrants.
    Je voulais laisser un lien qui parle de villages de migrants dans la province de Mae, mais cela ne passe pas.

    1. Pu…rain ben ce camp ça fait super flipper (pas comme le dauphin), c’est plein de monde et c’est indescriptible en fait…surtout quand tu t’arrêtes et que t’as des militaires qui te coures dessus et des pov gamins qui repartent en courant dans tous les sens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.