Angleterre I

Vendredi 31 mai:

On se lève (difficilement) à 7H00, on déjeune et on file au port pour prendre le premier ferry qui passe par là. Ça sera celui de 09H40


On s’installe dans un salon, et je tombe sur un ancien collègue que je n’avais pas vu depuis des années! Le hasard fait bien les choses.

Après 1H30 de traversée on débarque à Douvres, on essaye d’inverser l’hémisphère droit et gauche pour conduire comme cette équipe. Ils font tout à l’envers, c’est à se demander comment ils arrivent à se reproduire.

On prend l’autoroute qui est gratuite, il y a des portions où ça roule bien mais il y a pas mal de bouchons.


On arrive à Liverpool vers 19H00, il y a du monde!

Vu qu’on n’a rien réservé, on demande s’il serait possible que l’on caresse le doux espoir de prendre le ferry. On nous répond “No chance!”… Bon on attend tout de même que tout le monde embarque, on se dit que s’il y en a qui tombent dans le port on pourrait prendre leurs places comme des petits crevards. Le miracle n’aura pas lieu mais une dame de la Steam Packet Company nous conseille d’aller voir un peu plus au nord à Heysham, il y a un ferry à 2H15. Il est censé être complet mais nous verrons…

On reprend la route, l’avantage c’est que de nuit ça roule bien!

Au guichet on nous annonce que le ferry est complet mais ils nous proposent de payer les places et de nous mettre sur la liste d’attente pour le ferry de 2H15, celui du lendemain 14H00 toujours à Heysham ou celui de 19H00 à Liverpool. On est environ une quinzaine à être sur la liste d’attente, il faut attendre 2H00 environ.

Vers 2H00 ils annoncent les vainqueurs de la liste d’attente, un camping car et une estafette ne se présentent pas, on obtient le fameux sésame!! Gros soulagement.

On embarque, à peine installé la porte se ferme et le ferry démarre.

Pour fêter ça on va boire un canon et on s’installe pour les 4H00 de traversée.

Le mot de Valou: “Une boite de night en face du resto, comment ne pas céder à la tentation? Je révise mon anglais: Where is Bryan? Bryan is in the chiken! L’attente du résultat des reçus de la liste d’attente est bien plus stressant que les résultats du bac.”

Le mot de Stéphane: “On commence la journée à 84,7 heures, ah non ce sont les décibels de la boite de nuit le 555 qui se trouvait en face du resto de la veille. Grosse journée.”

Le tracé du jour:

2 réflexions sur « Angleterre I »

  1. So if Bryan is in the chicken, the chicken is very large. As far as I know, the chicken is in Bryan’s stomach. No hard feelings Valou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.