Kirghizistan VII

Mardi 05 juillet 2016 :

Punaise ça caille! 5°C dans la nuit, il y a eu du vent et de la pluie. L’eau s’est infiltrée et a goutté sur mon matelas. On a une pensée émue pour les personnes vivant à ces altitudes durant des mois!

Il y a des compensations, le lever de soleil est magnifique :

P1020374

Et le parterre est recouvert d’Edelweiss :

DSC05055

Hier soir sont arrivés 2 sympathiques Suisses qui malheureusement nous ont apporté une mauvaise nouvelle : Une hollandaise, prénommée Myriam, qui voyageait seule à moto que l’on avait rencontré 2, 3 fois sur notre trajet s’est faite percutée par une voiture qui doublait en face (“heureusement” en ville donc pas trop vite), elle a une double fracture à la jambe et a été rapatriée en Hollande. Le conducteur qui avait pris la fuite a été retrouvé par la police bien qu’au début ils mettait en doute la parole de Myriam.

Sarah et Michael :

DSC05067

On quitte nos courageux hôtes :

P1020404

C’est couvert mais il ne pleut pas :

DSC05068

Par contre quand on passe un col à plus de 3500 m il pleut bien. Quand je pense qu’il y en a qui font ça en 4X4 avec chauffage…Non mais n’importe quoi!! 😉 :

GOPR4555

On redescend en plaine, on a une petite accalmie :

DSC05073

On longe le lac d’Issyk-Kul, c’est le déluge le plafond est bas, on ne peut pas admirer le paysage mais on ne regrette toujours pas le 4X4. Soudain je passe vers une rivière censée passer sous la route, du coin de l’œil je vois une coulée de boue arriver par la droite, j’ai juste le temps de passer et elle recouvre la route derrière moi. Christian et Stéphane la traversent en faisant attention aux morceaux de bois qui sont charriés. Un peu plus loin des voitures sont arrêtées une énorme coulée de boue empêche tout passage , ça se calme de temps en temps mais il y a des moments où une grosse vague traverse la route et pourrait aisément emporter une voiture dans la lac! C’est impressionnant! On attend environ 30 minutes, la pluie se calme et la DDE locale arrive (en tong) et tractopelle, il déblaye la route qui a une grosse épaisseur de boue et on passe sans trop de mal :

GOPR4564

Le ciel se dégage et la température remonte vers un bon 20°C, on retraverse quelques passages de boue et on arrive à Tamga. On trouve un guesthouse en demi pension, quand la propriétaire ouvre le portail et découvre ces 3 motards tout crottés de boue elle ouvre de grands yeux tout ronds mais nous accueille chaleureusement.

DSC05076 DSC05077

On rêve d’une bonne douche chaude depuis le temps que l’on n’a pas pu en prendre une! Malheureusement le courant est coupé dans tout le village et l’eau qui sort du robinet est marron foncée à cause du déluge. Pas grave…Toilette lingette, repas (on mange très bien) et dodo!

Le mot de Stéphane : “Journée des milles flaques.”

Le tracé :

1 réflexion sur « Kirghizistan VII »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.