Iran I

Dimanche 15 mai 2016 :

On est réveillé assez tôt, sûrement l’excitation de traverser une nouvelle frontière! On  avait garé les motos non loin de l’hôtel dans un centre de nettoyage de voiture. On a prévu un pourboire pour le patron mais il le refuse énergiquement et nous souhaite bon voyage! On va pour partir mais je vois une fuite d’un liquide vers la roue avant,  au goût ça n’a pas l’air d’être de la pisse de chat. Je vérifie et trouve le raccord du flexible de frein de roue avant légèrement desserré! Le niveau du liquide de frein est bon. Un coup de clé et c’est parti :

GOPR3426GOPR0521

Mais pas pour très longtemps, j’ai le voyant ABS qui s’allume, puis de l’antipatinage, puis défaut moteur. On s’arrête, je vérifie les capteurs ABS, celui de la roue avant et desserré! Un coup de clé et c’est reparti!

Mais pas pour très longtemps, on s’arrête dans un garage où je voulais acheter des ampoules de phare de secours, ils n’en ont pas mais veulent à tout pris nous offrir le thé :

Ce coup ci on repart et l’on ne s’arrêtera qu’une fois la frontière atteinte, vous pouvez jouer à “où est Jean-Marc” sur la photo :

P1000255

Côté Turque ça se passe assez vite, en 10 minutes c’est torché. Côté Iranien, un jeune prend nos papiers et on le suit au pas de course de bureau en bureau pour faire tamponner les passeports, vérifier les papiers, et surtout faire tamponner nos fameux carnets de passage en douane (CPD) pour les motos. Tout se passe relativement vite jusqu’au dernier bureau, Stéphane reste vers les motos et moi j’attends le dernier tampon sur nos CPD, le gars me dit plein de trucs que je comprends pas, me montre une feuille bleue, me montre ma moto…Au bout d’un moment un autre gars qui parle anglais me traduit que le gars de la guérite trouve que ma moto n’a pas assez de bleue, bon au final il tamponne tout mais veut que je l’accompagne à un autre bureau où il est écrit sur la porte “Human quarantine”. Je suis rapidement rassuré il ne veulent pas me mettre en quarantaine mais le docteur parle très bien anglais, il me traduit que l’on doit s’arrêter à la prochaine ville pour acheter une assurance pour les motos, en fait on n’en a pas besoin nos assurances respectives nous couvrent en Iran, ce que je lui dit en voulant lui montrer les papiers mais finalement ils nous laissent repartir sans y jeter un œil. Welcome in Iran!! Au passage on rajoute 1H30 de fuseau horaire.

Nos premiers tours de roues se font en montagne dans un superbe environnement :

GOPR3433 GOPR3447

Puis en plaine :

GOPR3454 GOPR3458

Les gens nous klaxonnent, nous font signe mais roulent un peu comme des frappadingues! Un peu avant Tabriz je passe les 100 000 km avec ma moto!!

On se trouve un  hôtel dans le centre, comme à notre habitude on investit les lieux, on arrive tout de même à marcher au milieu des affaires :

DSC02740

On sort manger un morceau, avec tout ça on a sauté le repas de midi. Un jeune nous indique un Kebab :

DSC02738

Il nous a attendu pendant que l’on mangeait et a appelé un copain à lui,  on discute un peu, on rigole beaucoup et ils nous indiquent les lieux à voir, on devrait rester un jour de plus :

DSC02739

Le mot de Stéphane : “Ça y est on y est au pays des barbes à papa et des rideaux sur cintre!”

 Le tracé :

8 réflexions sur « Iran I »

  1. Ça y est !! c’est le saut dans l ‘inconnu !! Bravo. Malgré la diabolisation de ce pays depuis des années par les médias , ce pays m ‘attire aussi
    Bonne route les gars !!

  2. Difficile de vous trouver hein avec tous ces barbus, mais au moins vous ne ferez pas tache et vous fondrez dans les groupes….ouf !!
    Superbes montagnes . A l’arrivée dans vos piaules vous faites brocante ??
    Que d’embrouilles pour les papiers qu’il faut ou non, ah c’est sûr c’est dépaysant. Pas trop de stress quand ça vous tombe dessus sans crier gare ? Bonne continuation, bisous.

  3. Pays très beau. J’y ai voyagé par l’intermédiaire du livre “L’usage du monde” de Nicolas Bouvier. Il avait relié Belgrade à Kaboul avec Thierry Vernet, tous deux suisses genevois. Malheureusement les tracasseries visant à ponctionner le voyageur sont légions. Défendez-vous les gars.
    J’espère que les incidents mécaniques s’arrêteront là.

    Miche.

  4. ni vu ni connu du pareil au même vraiment des enfants du pays .C’est déjà super chouette!Un tout petit peu de frisson concernant la monture cela donne un peu de piment et surtout de sacrés souvenirs.Allez a plus les globmotars.Gros bisous.

  5. Je n’avais pas remarqué que Stéphane est aussi équipé d’une caméra.
    Je découvre aussi que Tabriz possède un métro, normal pour une ville de 2 100 000 habitants!

    Re-bises, Miche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.