Turquie XIII

Vendredi 13 mai 2016 :

Il y a quelques jours j’ai pris contact avec ces personnes pour savoir si il y avait un garage vers la frontière Iranienne susceptible de monter mes pneus, sachant que je peux démonter les roues de la moto moi même ayant emmené les outils. Ils m’ont aimablement répondu en me donnant les coordonnées d’un petit garage moto vers Van. Nous en prenons la direction. Il y a un peu de montagnes :

GOPR3360

Un peu de plaine :

GOPR3366

Un peu de montagne avec des insectes de toutes sortes immanquablement attirés par l’objectif de la caméra :

GOPR3374

De la montagne sans bestioles sur l’objectif :

GOPR3395

Et le grand chelem; de la montagne avec des bestioles et de la buée :

GOPR3400

On longe même l’Euphrate :

DSC02697 DSC02698

On fait le plein dans une station où l’on nous offre le thé, on discute bien avec de sympathiques anciens du coin, ils finissent par nous dire de nous méfier des Iraniens qui sont Chiites, mouais…C’est marrant dés que la religion “s’emmêle”…On essaie de leur faire comprendre qu’on est plus bisous que Kalach et on s’arrache!

On croise et salut 2 gars en Royal Enfield, un peu après je fais le lien avec eux, dont j’ai suivi le blog et le timing a l’air de correspondre (ce qui me sera confirmé plus tard après avoir leur avoir envoyé un mail)! Le monde est petit comme dirait l’autre!! Bonne route les gars!!

On s’arrête à Bingöl, on trouve assez rapidement un hôtel pas chère (à chaque fois je dis ça mais c’est 13€/personne avec le petit déj!). Il y a un gars qui engage la conversation en anglais, avec moi donc, les seuls mots que Stéphane connait sont “one two jusqu’à dix” (dixit Stéphane) il trouve mon anglais correct et me demande si je peux venir discuter avec ses élèves “10 minutes”, il dirige une école de langue juste en face de l’hôtel, j’accepte et me retrouve tout crotté et suant de 668 km de moto en face de 3 élèves, la prof d’anglais et le dirlo à raconter notre périple, ils me demandent mon âge et trouvent que j’ai l’air bien plus jeune que 40 ans, ils veulent savoir si je suis marié et je leur dis non et que c’est pour ça que je ne fais pas mes 40 ans! Bref on rigole bien et les 10 minutes se transforment plutôt en 40 min.

Le mot de Stéphane :”Où est ma couille? Je m’impatiente!”

Je n’ai donc pas de photo de l’hôtel ni de la piaule 😉

Petite anecdote en passant ça fait 2 jours que je n’ai plus de carte bleue l’ayant connement bloquée en me trompant 3 fois de code en faisant le plein de la moto…Ça rajoute du piment au voyage, c’était trop facile pour l’instant 😉 Stéphane sera donc mon sugar daddy en attendant que je règle ce problème (Merci à Dan de m’avoir soufflé l’idée 😉 ).

 Le tracé :

2 réflexions sur « Turquie XIII »

  1. Ah enfin du piment à cette chevauchée fantastique…….pfffff, y a longtemps que j’aurais fait demi tour….mais je n’ai pas 40 ans et en plus misère de misère je suis une fifille !!!
    J’ai parcouru le blog des deux autres motards, eh ben comme dit mon frérot, l’aventure c’est l’aventure !! Je croise les doigts pour que ça soit un peu plus cool pour vous.
    Bisous et bonne route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.